Ateliers socio-éducatifs

Des projets thérapeutiques sont élaborés par les artistes et les psychologues du Centre des arts du cirque en partenariat avec des instituts spécialisés. Les ateliers sont assurés par des initiateurs ayant une double compétence (diplôme arts du cirque et psychomotricité).

Le travail avec les publics sensibles sera prolongé et intensifié, réflexions et recherches pédagogiques portant sur nos représentations du handicap, mise en place d’ateliers, rencontre entre jeunes artistes et personnes handicapées en établissement spécialisé. Ce projet tend à se développer avec l’arrivée de nouveaux intervenants à Balthazar alliant les compétences de psychologue, éducateur spécialisé et artiste.

Atelier arts du cirque aux Hauts de Massane

En lien avec les acteurs du quartier des Hauts de Massane et les lieux ressources, les ateliers créent un lien et permettent aux participants de s'inscrire d'avantage dans la vie du quartier.

Le cirque est une porte d'entrée et l'atelier un espace de rencontre et d'échange qui propose de porter un nouveau regard sur les personnes et les lieux. L'autre est un partenaire au delà des jugements et des performances.

Citoyens, les habitants du quartier investissent les structures locales tandis que des artistes viennent dans la rue, le quartier, l'école, la Maison Pour Tous, lors d'évènements fédérateurs. Les jeunes se sentent alors appartenir à un ensemble, ouvert sur l'extérieur.

L'atelier Arts du cirque aux Hauts de Massane est soutenu par le Conseil Départemental de l'Hérault et la Ville de Montpellier.

 
Le projet arts du cirque à Figuerolles depuis 1997

Le projet Arts du cirque à Figuerolles se situe au cœur de la Cité Gély-Figuerolles, quartier où une importante population gitane s'est sédentarisée, il y a trois générations. Dans un contexte de chômage important et de forte appartenance à une culture non dominante, les enfants et les jeunes gitans sont souvent confrontés à des situations d'exclusion et d'échec.
Né de la rencontre entre la directrice de l'école primaire Frédéric Bazille et les artistes de l'école de cirque, le projet a commencé en 1997 par des ateliers réguliers avec deux classes de cette école, devenue au fil des ans, quasi-exclusivement "gitane".
Devant l'enthousiasme des enseignants et la qualité de la participation des enfants, les ateliers se sont multipliés et étendus à différents publics dans le quartier (à toutes les classes de l'école, aux enfants de la maternelle Dr Roux, avec les enfants, les adolescents et la petite enfance hors temps scolaire).
Ce projet s'intègre parfaitement aux activités d'enseignement des arts du cirque destinées à favoriser l'accès à la culture et à la citoyenneté par la pratique artistique et physique dans un souci d'éducation populaire.